Etre une maman étudiante – La grossesse

On en parle peu, il n’existe même pas de chiffres ou de statistiques à ce sujet, et pourtant, les mamans étudiantes existent bel et bien. Un statut absent de l’administration mais qui est pourtant bien réel et dont j’ai envie de vous parler aujourd’hui dans cette vidéo témoignage.

Etant donné le peu d’attention accordé aux mamans étudiantes, j’ai eu envie de parler à coeur ouvert de mon vécu dans cette situation. J’ai eu envie de vous en parler parce que, comme d’autres dans mon cas, je me suis sentie complètement perdue et j’ai eu besoin de me dire que je n’étais pas la seule, d’avoir des témoignages en guise de soutien. C’est ce que j’espère apporter aux futures mamans étudiantes qui vont regarder cette vidéo.

Dans un premier temps, je traite de l’aspect grossesse mais, plus tard lorsque j’aurai assez de vécu pour le faire, je tiens aussi à parler du quotidien d’une maman étudiante qui doit gérer à la fois sa vie étudiante mais aussi sa vie de maman, de copine, d’amie, etc.

Sachez que malheureusement vous ne serez pas aidée par la CAF ou même simplement votre école…parce que, comme j’en parlais plus haut, ce statut n’existe pas et donc que vous « n’existez » pas. Les cours manqués, les examens auxquels vous ne pourrez pas vous rendre, vous devrez rattraper ou pire.. redoubler. Côté CAF, je vivais seule dans mon appartement et avec mon chéri nous avons décidé de louer un appartement ensemble avec une pièce en plus pour y installer bébé… l’aide au logement m’a alors été retirée alors que je touche à peine 75% du SMIC et mon chéri à peine plus que le SMIC. Et oui, les aides ce n’est pas pour nous, les mamans étudiantes.

Il y a beaucoup de choses que vous allez devoir affronter seule, pour les avoir affrontées aussi, n’hésitez pas à me demander conseil, à me poser vos questions comme j’aurai aimé trouver quelqu’un à qui les poser. Il me tient particulièrement à coeur de pouvoir aider celles qui vivent ce que j’ai vécu.

Pour conclure cet article dont le contenu principal se trouve dans la vidéo, je n’ai qu’un message à faire passer aux futures mamans : courage, la récompense n’en sera que plus belle, et croyez moi, elle en vaut mille fois la peine.

Gros bisous à tout le monde

Publicités

8 commentaires sur « Etre une maman étudiante – La grossesse »

  1. Tu as su concilié le tout malgré la fatigue, les hormones. Je ne sais pas si j’aurai réussi. Mais, avec du soutien autour de soi, c’est très important. C’est aussi pour cela que je ne t’aurai jamais laissé. Au contraire, ce fût un plaisir d’être là du début à la fin de ta grossesse. En suivant l’évolution du bidou hihi

  2. Jai moi aussi passé ma grossesse a etre etudiante mais cetait ma derniere annee donc je me retrouve un peu dans tes propos. Jai fais le choix de cacher ma grossesse (je suis tombé enceinte fin janvier et exa en juin et soutenance en aout). Jai reussi a cacher la chose jusque juin du coup je pense que psychologiquement mon corps a fait en sorte que cela ne se vois pas ! Avant les exas donc pendant les revisons jai commencé a avoir tout de meme un peu de ventre je suis donc entree en salle pour les exas avec une veste sur le ventre hahah ! Je nai mis au courant que mes amies proches. Neanmoins gerer la fatigue et les maux de la grossesse seule parcque dans mon cas personne ne le savait cetait assez dur ! Pour ma soutenance ce netait que des profs mais je ne pouvais plus le cacher ! Je ne regrette en rien de mon choix de faire mon bebe dans cette periode de transition ! Jai donc reussie a decrocher mon diplome de psychologue et en meme temps de mener de front ma grossesse et jen suis fiere meme si ca na pas ete tout rose ! Jaccouche normalement fin octobre donc je suis dans mon dernier mois et niveau moral cest dur en ce moment jai ete sensible du coup a ta demarche de parler de la depression pre natal quil faut effectivement pas negliger . Et quand mon fils sera né jaimerais justement morienter vers des pmi pour aider les mamans comme toi ou comme moi a etre prise au serieux dans cette periode de grand changement !

    1. Bonjour Agathe 🙂

      Tout d’abord félicitations pour ta grossesse et pour le courage dont tu as fait preuve jusqu’ici. Félicitations aussi pour l’obtention de ton diplôme ! C’est vrai que je ne le dis pas mais j’ai moi aussi réussi à décrocher mon année et c’est une première grande satisfaction dans un cas comme le nôtre.

      C’est une belle démarche de vouloir t’orienter vers la PMI, j’aurai aimé avoir le temps de faire quelque chose comme cela aussi mais j’ai encore une année d’étude à faire.

      Enfin, pour le moral, dis toi que c’est les hormones qui prennent le dessus, profite de sentir ton bébé dans ton ventre même s’il te pèse probablement et que tu as hâte de le rencontrer. Pour penser à autre chose tu peux essayer de te promener, charger tes journées pour t’occuper l’esprit.

      Bon courage et à bientôt j’espère !

  3. Bonjour, j’ai lu ton témoignage sur les DDM et j’avoue qu’il m’a beaucoup touché car je me suis reconnue dedans. Je suis en dernière année d’école d assistante sociale (rude année, celle du diplôme) et ai accouché en septembre d’une petite merveille qui s’appelle Alice.
    Comme tu l’as dit, les étudiantes maman, on en parle peu … j’ai 24 ans, et ce bébé fut une grande surprise. Après une IVG a mes 20 ans, j’ai décidé comme toi de ne pas réitérer la chose. J’ai donc fait toutes ma grossesses sur les bancs de l’école. Du fait de la mixité des âges dans ma promotion, jai été beaucoup soutenu par mes copines de classes. A 7 mois de grossesse j’ai profité de mes deux mois de vacances d’été qui sont plutôt bien tombé. Le hic : la reprise d’un stage de 6 mois obligatoire en septembre. Pile au moment de mon accouchement! Gros moment de panique pour moi, j’ai tout de même relevé le défis en négociant le commencement de mon stage, un mois après mon accouchement … ma maman étant assistante maternelle, jai décidé de lui confié la journée (9h-17h) mais me sens beaucoup jugé par les autres d’avoir fait ce choix. .. mais en était ce vraiment un? Si j’assure mon avenir, c’est pour ma fille, je sais que dans plusieurs années j’aurais regretté d’avoir abandonné alors qu’il ne me reste que quelques mois jusqu’au diplôme …
    j’ai commencé mon stage hier, la fatigue se fait déjà ressentir.. entre les nuits passées depuis l accouchement, les allers retours pour emmener bebe chez mamie et les nuits ou madame ne veut pas dormir … heureusement le papa est génial, se lève pour les bib pour préserver le peu de sommeil qu’il me reste.Je sais que cette année va être dur pour moi, c’est un sacré challenge et je tiens à me donner les moyens d’y arriver … parce que je veux être fière de mon diplôme et maman en même temps.
    Ça fait du bien de voir que certaines sont dans une situation similaire, les gens ne comprennent pas bien parfois .  » ah mais tu ne prends pas tes congés mater pendant 2 mois et demi? » , non désolé je ne suis pas embauchée dans une super entreprise qui me le permet … Je construis encore mon avenir!
    bon courage a toi et vous souhaite pleins de bonheur a toi et ta famille

    1. Bonjour Amélie,

      C’est impressionnant la similitude de nos parcours. De mon côté, j’ai la chance d’être tombé enceinte au début de mon contrat d’alternance sur 2 ans donc de bénéficier du congé maternité en entier et d’avoir une entreprise compréhensive.

      Tu es vraiment très courageuse de reprendre si tôt après ton accouchement, c’est évident que ta fille sera très fière de toi. Les personnes qui te jugent ne pourraient pas relever les défis que tu relèves chaque matin en te levant et confiant ta fille à ta mère pour aller assurer ton avenir… donc son avenir.

      Je te souhaite du fond du coeur de réussir tes projets et de vivre heureuse en famille 🙂

  4. Tu as du mérite, bravo! Moi aussi j’ai passé un concours difficile en étant enceinte l’année dernière, je sais que c’est pas évident..

      1. Oui, avec mes deux petits bouts! J’en avais un en bas-âge dans les pattes pendant que je préparais l’agrég

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s