L’accouchement

C’est le grand moment de notre vie, quelques heures (minutes voire secondes) nous séparent d’une magnifique rencontre… et pourtant, on appréhende ce moment. Entre peur et impatience, je vous parle dans cette nouvelle vidéo de la façon dont j’ai géré la douleur, comment préparer au mieux son accouchement, comment le vivre avant, pendant mais aussi après.

Et vous, comment avez-vous vécu votre accouchement ?

Publicités

3 commentaires sur « L’accouchement »

  1. Personnellement c’est le passage obligé qui m’effrauait le plus et c’est ce qui c’est le mieux déroulé… J’en parle d’ailleurs sur mon blog si ça t’intéresse.
    J’avais tellement peur que j’espérais avoir Bezons n d’une césarienne en urgence…. Ce qui heureusement n’a pas été le cas.

  2. C’est une expérience extraordinaire !

    J’ai commencé à pleurer dès le 6ème mois (je suis une pleureuse lol) pour ne pas accoucher. Cela me terrifiait. Le générique de Baby-boom me glaçait le sang.

    Mon mari était en déplacement depuis mon 4ème mois de grossesse. On se voyait très peu et j’avais peur qu’il ne soit pas là à temps.

    Mon col était très « cool ». Il a commencé à se modifier à 29SA. J’ai donc été alité jusqu’à 35SA.

    À 37SA pile, j’ai connu un faux-travail. C’était vraiment dur et ça a duré 3-4h. Tout s’est calmé et hop au dodo.

    37SA + 5, je vais à mon RDV gynécologique et là, on m’annonce que je suis ouverte à 2. Je suis toute tranquille puisque depuis 15 jours, j’étais ouverte à 1. On m’emmène faire un monitoring. Les heures passent, j’ai faim et je constate qu’on ne me laisse pas pas sortir. La SF qui s’occupe de moi me demande de serrer la main et de ne pas hésiter à lui dire si j’ai mal. Je lui réponds donc que j’ai juste FAIM mais pas mal. Au bout d’un moment, on me dit que j’ai des contractions de travail mais qu’elles sont toutes étonnées que je ne ressentes rien. On m’a questionné sur mes douleurs de règles etc.. Chéri arrive et mon gynécologue me dit qu’elle me garde en observation. Je me mets à pleurer parce que je ne veux pas rester, je n’aime pas les cliniques, les hôpitaux, c’est anxiogène pour moi. Bref, elle nous dit qu’elle part et elle revient. En revenant, elle nous annonce que bébé travaille et force le passage mais son petit coeur montre des signes de faiblesse, donc elle me déclenche.
    J’ai eu une réaction très « Lily ». J’ai parcouru la pièce du regard et j’ai annoncé que je rentrais chez moi parce que ce n’était pas dans mes plats. Mon terme était le 07 aout et pas le 13 juillet. Là, on me retient presque. Je tremble de partout.
    Finalement, chéri et moi allons sur le parking des urgences et je pleure. Il me serre dans ses grands bras me disant qu’on va devenir parents et qu’on affronte ça ensemble. On l’a fait ensemble, on agit comme une team ensemble.

    On m’installe en salle d’accouchement, je me prends un peu la tête avec l’anesthésiste antipathique et je ne manque pas d’air pour le lui dire très poliment mais sèchement !!! Chéri est avec moi pour la péridurale et…je ne sens rien du tout.
    Je deviens totalement stone. Je me rappelle de dire peace & love à tout le monde d’avoir dormi et d’avoir vu chéri danser avec notre musique en fond.

    Déclenchement à 21h : ouverte à 3 presque. 22h ; ouverte à 4-5. 22h30 : ouverte à 7 et 23h dilatation complète. Je dormais durant les touchés lol! J’étais très très bien ! Chéri ne m’avait jamais vu autant détendue (je suis une stressée de la vie)…
    Elle revient 15 min après et bébé est déjà descendu dans le bassin. Elle me demande si je veux pousser mais tout va trop vite alors je lui dis que je préfère attendre. 3 minutes passent et là, je sens l’envie d’aller aux toilettes! Je dis cela à chéri en le pressant fortement d’appeler la SF qu’elle m’y emmène. On sonne et elle arrive! Elle me dit de ne surtout pas pousser, bébé est presque là.

    On se prépare en chanson et là, je pousse! Elle me félicite mais me dit que mon périnée est trop tonique donc au besoin, elle fera une incision. À partir de ce moment, je me suis auto-encouragée : »ALLEZZZZ TU PEUX LE FAIRE !!!!! » La SF me dit de ne plus pousser et j’attends. Je me prépare à recommencer pour les épaules et j’entends : » Félicitations!! Tendez les bras pour accueillir votre petite fille »

    Sans crier mais les yeux grands ouverts, j’ai juste dit à chéri « REGARDE!! » et mes yeux se sont remplis de larmes et le coeur d’amour.

    Accouchement en 3h, sans douleur, sans déchirure, sans intervention… le début du reste de nos vies !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s